Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 11:47
2018 : anarchie, prison et immigration.

                  Travailleur de la Nuit
Ce marseillais se révolte devant le fossé qui sépare les riches des pauvres. Pour défendre la cause des démunis, le jeune Marius s’attaque directement aux coffres-forts. Mais attention on ne cambriole pas n'importe qui n'importe comment... Arrêté en 1905, et présenté comme l'ennemi public numéro 1, il transforme son procès en tribune politique et écope de 25 ans de bagne et de prison.
> les 12 et 13 janvier à 20 H au Théâtre de l'oeuvre à Marseille

Cette pièce, qui a été jouée à la prison de Salon, encadré d'ateliers d'éduc' pop' et d'enquête politique, sera donnée à Arles pour les détenus de la maison Centrale d' Arles. 
Si la colère du juste est légitime dans un monde d’inégalité sociale, comment structurer la révolte ? Comment ne pas tomber dans l'engrenage de la violence et de l’autodestruction ? La connaissance des mouvements politiques et sociaux d'hier et d'aujourd'hui nous permet de poser un nouveau regard sur la loi, l'Etat et la liberté. 
> Fin janvier à la prison, Maison centrale d'Arles

                 Le Massacre des Italiens
suivi d'un débat en présence de l'historien Gérard Noiriel 
Si les boucs émissaires changent, qu’en est-il des logiques de l’exclusion ? L’adaptation du livre,  fruit de la collaboration entre DAJA et Manifeste Rien,  pose ses questions essentielles en analysant un événement historique refoulé dans la mémoire collective : le 17 août 1893 a eu lieu à Aigues-Mortes (Gard) l’un des plus sanglants massacres d’immigrés...
> le 23 janvier à 14 H à l'Atrium de Tassin la Demi-Lune à Lyon
 avec le lycée Blaise Pascal à Charbonnières des Bains. 

Info et réservations : manifesterien@gmail.com
 

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche