Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2019 2 23 /04 /avril /2019 17:51
Les 3 exils d'Algérie, une histoire judéo-berbère - d'après Benjamin Stora.

Un voyage qui nous mène des débuts de la colonisation française à l’indépendance Algérienne. Un voyage entre mémoire et histoire, entre quête personnelle et enquête historique... La comédienne donne vie à des photos de famille qui révèlent d’arbitraires ruptures qui marqueront plusieurs générations. Elle crée les lieux d’échanges et de batailles, interprète les personnages de différentes époques : leaders algériens, grands rabbins, un enfant et sa mère débarquant dans cet autre pays qu’est la France... Cette adaptation du livre de Benjamin Stora nous fait découvrir la richesse et la complexité des relations entre juifs et musulmans en reconstituant les trois exils des juifs d’Algérie. Ils sont sortis par trois fois de ce qui était leur univers familier : passant de l’indigénat à la citoyenneté française avec le décret Crémieux en 1871 ; rejetés hors de cette citoyenneté en 1940 avec les lois de Vichy ; enfin, quittant les rives algériennes avec l’exode de 1962...

 

Les 3 exils d'Algérie, une histoire judéo-berbère

d'après Benjamin Stora, à la Maison Pour Tous la Maurelle 

Jeudi 25 avril  à 18h – tout public – durée : 1h
MPT la Maurelle, 20 rue Marius Briata 13013 Marseille 
Entrée libre sur réservation : manifesterien@gmail.com

Adaptation : Virginie Aimone & Jeremy Beschon avec la collaboration de Benjamin Stora / Comédienne : V. Aimone / Mise en scène : J.Beschon  / Lumière : Jean Louis Floro.

 

Dans les premières pages du livre "Les clefs retrouvées", Benjamin Stora souligne l'impact de cette pièce, jouée en France et en Algérie, comme point de départ d'un nouvel axe de recherche et d'écriture... 

« Un one woman show époustouflant qui raconte le triple déracinement d’une famille juive durant la colonisation française en Algérie. Stupéfiante démonstration de la comédienne... »  R.Olebsir. Le Matin. Bejaïa. Algérie. 2014

« La salle est happée par ces premières paroles qui manifestement ont ému l’assemblée. On est en 1962 et c’est le dernier exil qui se joue. » E.Tapiero. L'Arche. Paris 2016

« Une lecture du présent à travers un décryptage de l’histoire. Un engagement artistiquequi se retrouve dans l’adaptation » A. Bocandé.  Africultures. 2016

« Une histoire qui sort de l’ombre pour éclairer le présent… » P. Arnichand. Ventilo

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche