Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 13:20
Homme/femme, homo/hétéro, colon/colonisé...

Alors que la révolte gronde et que la répression s'abat des deux côtés de la méditerranée, la poésie populaire interroge les différentes stratégies pour renverser le pouvoir. Comment dévoiler que ceux qui doivent nous protéger nous dévorent ? Quelles alliances inédites et cohérentes sont à créer pour décupler la vitalité et la solidarité ? Car la révolution ne peut se faire sans générosité ! Comment apprendre aux jeunes générations à grandir sans se renier ? Comment mélanger les choses et les genres pour que la ruse propulse la force ? Et même si ces questions se résolvent dans la lutte, le pouvoir une fois atteint, quelle organisation suivre pour que le nouvel ordre ne soit pas pire que le précédent ?   

 

Chacal, la fable de l'exil d'après Tassadit Yacine (Anthropologue)

Une mise en scène des fables kabyles

et de la mythologie berbère, à partir de 8 ans.

Au Théâtre de l'Oeuvre 1 Rue Mission de France, 13001 Marseille

Tarif 15 €- 10 € (réduit) / les 19 et 20 mars à 20h, 21 mars à 18H

Réservations  / Durée 1H10

 

Homme/femme, homo/hétéro, colon/colonisé, natif/migrant... L'ambivalence est à l'honneur !  Chacal, la fable de l’exil est une de ces histoires intemporelles et universelles que l’on propose aux enfants comme aux adultes une fois le soleil couché, à la lumière de la lune. Entre féérie du monde animal et sens politique, on s’émerveille, on réfléchit... Car on le sait, tous les contes issus de la sagesse populaire proposent un double niveau de lecture. Chacun prend ce qu’il a à prendre…

La comédienne interprète plus de 13 personnages : des dieux, des animaux, des objets animés. Une performance. Un enchantement. Un voyage où se côtoient l'humour et la poésie.

La conteuse est « Settoute », d'abord première Mère du Monde, puis sorcière... Celle-ci fut jadis déchue, ce qui donna aux hommes le prétexte pour dominer les femmes et le monde. D'après elle, nous ne sommes guère différents de nos ancêtres. En ce temps là, les animaux parlaient encore comme vous et moi... le Lion avait le pouvoir ; Chacal était son conseiller ; et le Hérisson avait toujours une ruse qu'il partageait avec ses amis. A travers ces fabuleux récits d’Algérie, nous comprendrons peut-être mieux qui nous sommes et pourquoi nous continuons de nous entre-dévorer.

 

D'après l'anthropologue Tassadit Yacine (Chacal ou la ruse des dominés éd la Découverte) / Texte et mise en scène : J.Beschon / Comédienne et texte : Virginie Aimone / Musique live : Franck Vrahidès / Création lumière : Flore Marvaud & Cyrille Laurent / Régie lumière : C.Laurent / Électro : Antoine Perrin / Coproduction musée national de l'histoire de l'immigration, exposition Vies d'exil de Benjamin Stora et Linda Amiri

 

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche