Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 10:51
Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 11:22
Histoire universelle de Marseille. 5, 6 et 7 novembre - REPORTÉ

Elle brille, elle brûle, elle pleure, elle sue, elle rit. Elle est la joie et le combat :

Histoire universelle de Marseille

Mille ans d'histoire pour une comédienne sur un plateau nu. Tel est le défi, « le paratge » comme on disait jadis. Au 13e siècle, la République marseillaise était écrasée par Charles d’Anjou ; au 16e siècle, le ligueur Charles de Casaulx était assassiné sur ordre d'Henri 4 ; au 17e siècle, Louis 14 installait des canons tournés vers le peuple ! Et que dire des destructions du centre-ville au 19e et 20e siècles ! Il est temps de regarder en arrière pour comprendre ce qui se joue à présent : une urbanisation autoritaire, verticale et ségrégative. Une construction sociale qui ne laisse aucune place aux différentes identités, à la mémoire des luttes, à la pleine citoyenneté. Si le modèle de la République française s’est inspiré des formes politiques locales des cités, celle-ci les a aussi trahies. Trahison, poésie, émeutes... Un théâtre épique et d'actualité pour découvrir une riche expérience d’émancipation. Un combat qui se poursuit alors que la ville est vendue à des propriétaires et des promoteurs sans scrupules pendant que des immeubles s’effondrent, que des milliers de marseillais sont délogés et que les chantiers refusés par la population sont emmurés.

 

les jeudi 5, vendredi 6 et samedi 7 novembre 18H30

au Théâtre de l’Oeuvre,  1 Rue Mission de France, 13001 Marseille

10 € (réduit) et 15 € /   réservations en cliquant ici

 

REPORTÉ LES 1, 2 ET 3 AVRIL AU THÉÂTRE DE L'OEUVRE

 

« Le mérite de faire passer un texte savant en toute simplicité ! » César 

« Remarquable interprète, Virginie Aimone incarne cette résistance marseillaise. » Zibeline

« Pourquoi les enfants d'immigrés se sentent si fortement attachés à leur ville ? Autant de questions et d'affects auxquels répond ce spectacle » Hommes & Migrations $

« La prouesse est tenue : 50 minutes pour raconter 800 pages, une douzaine de siècles et une histoire universelle. » Marseille Internationale

 

EXTRAITS DU SPECTACLE en cliquant ici

 

D'après Alèssi Dell'Umbria (Éditions Agone) / Adaptation : Virginie Aimone & Jeremy Beschon / Mise en scène : J.Beschon / Comédienne : V. Aimone / Création lumière : Fabrice Giovansili / Régie lumière : Jean Louis Floro

 

+

 

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
5 octobre 2020 1 05 /10 /octobre /2020 17:49
Les ateliers de l'Histoire universelle de Marseille

Fainéants, rebelles et fiers de l’être... Marseillaises et marseillais, faisant corps avec leur ville, se sont battus durant 1000 ans contre « l'envahisseur du Nord ». Mais la prédation des circuits touristiques et la destruction méthodique des aménageurs de territoires ont-elles eu raison d'eux ? Coincés entre le trafic de drogue et les coups de Kalachnikov, entre la pagnolade et « plus belle la vie », entre les spéculations immobilières et les charges policières... Coincés, confinés, privés de bars, c’est maintenant avec eux même qu'ils se débattent. Les usagers des centres sociaux découvrent une autre histoire de France car la ville offre un point de vue imprenable sur la construction politique hexagonale ! A partir de musiques Rap, de photos et vidéo, depuis les clichés jusqu’aux grands événements de l’histoire, ces ateliers interactifs développent les thématiques de la mémoire, de l’identité, de la double culture et de l'urbanisme.

 

Les ateliers de l'Histoire universelle de Marseille

par Marie Beschon, d'après le livre d'Alèssi Dell'Umbria (éditions Agone)

avec les centre sociaux et Maisons pour Tous de Air Bel, des Caillols, de Romain Rolland, de la Rouguière, de St Loup et de la Vallée de l'Huveaune... Et le soutien et la collaboration de l'Affranchi

du 6 au 17 octobre...

info : manifesterien&gmail.com

Ces ateliers familiarisent les différents publics avec les thèmes abordés dans la pièce (histoire de France, initiation à la socio-analyse, apport culturel des doubles cultures) ; et présentent le concept théâtral proposé par Manifeste Rien (une comédienne sur scène pour plusieurs personnages et un montage elliptique d’une histoire complexe et riche). Ils conjuguent donc l’originalité de la forme et la richesse de l’histoire à partir d’outils de sciences sociales et humaines.

De quoi ça parle ? : L’Histoire de Marseille est appréhendée sous un angle historique et socio-historique, avec une approche par le bas, dite aussi histoire populaire. L’atelier explique cette démarche propre à l’auteur de l’œuvre (Alèssi Dell’Umbria) et reprise et adaptée par l’auteur/metteur en scène de la pièce (Jeremy Beschon) et l'auteure/comédienne (Virginie Aimone)

Sous quelle forme et pourquoi ? : Une seule actrice sur scène, plusieurs personnages masculins et féminins interprétés, une traversée à travers le temps (de l’an mille à la période actuelle). L’atelier présente cette forme originale et en explique la rationalité et les enjeux, tant pour la démarche intellectuelle et la création artistique, que pour le public.

Eléments d’éclaircissement : La pièce met en scène une multitude de personnages qui évoquent des époques et des évènements historiques multiples. Nous présentons ces personnages clés de l’Histoire de France (Charles d'Anjou, Henri 4, Louis 14, Robespierre, etc.) et les événements historiques auxquels ils renvoient, et nous nous arrêterons sur des notions auxquelles se référent les auteurs mais qui sont peu connues du public ou qui ont, depuis, acquis un sens diffèrent (exemple : la citoyenneté, la cité, la République, la Provence, l’occitan, les confréries, etc.).

Familiariser les publics avec les notions et concepts abordés dans la pièce :  La pièce parle de citoyenneté, d’appartenance et d’intégration. Elle traite de la République et de valeurs de vivre-ensemble. La seconde partie de l’atelier vise à montrer comment le modèle de la République française s’est inspiré des formes politiques locales des cités, mais comment cette même République les a parfois aussi trahies. Enfin, l’on fait le lien entre la pièce et la brulante actualité sanitaire...

 

 ANNULÉ ! Salle de spectacle fermée pour cause de covid

Représentation de la pièce

Histoire universelle de Marseille

par le collectif Manifeste Rien

le mercredi 14 octobre 18H30

à l'Affranchi, Marseille 
212 Boulevard de Saint-Marcel, 13011 Marseille

Entrée libre sur réservation : manifesterien@gmail.com

 

Mais On se RETROUVE les 5, 6 et 7 novembre 

au Théâtre de l 'oeuvre à Marseille...

 

+

 

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 18:05
En octobre : Histoire universelle de Marseille...

 ANNULÉ ! Salle de spectacle fermée pour cause de covid

 

Histoire universelle de Marseille

d'après Alèssi Dell' Umbria (Éditions Agone)

le mercredi 14 octobre 18H30  à l'Affranchi, Marseille 
212 Boulevard de Saint-Marcel, 13011 Marseille

Entrée libre sur réservation : manifesterien@gmail.com

 

Le changement de mairie sera-t-il réellement nouveau pour la ville ? Ou sera-t-il la poursuite d’une construction et d’une urbanisation autoritaires, verticales et ségrégatives de la ville ? Au 13e siècle, la République marseillaise était écrasée par Charles d’Anjou ; au 16e siècle, le ligueur Charles de Casaulx était assassiné sur ordre du roi ; au 17e siècle, Louis 14 assiégeait Marseille et installait des canons tournés vers le peuple marseillais ! Et que dire des destructions du centre-ville au 19e et 20e siècles ! De l’an 1000 à aujourd'hui, la parole et les volontés des marseillais ont été punies à coup de projets politiques et urbains qui perdurent encore. Il est temps de regarder en arrière pour comprendre ce qui se joue à présent.

 

« Le mérite de faire passer un texte savant en toute simplicité ! » César 

« Remarquable interprète, Virginie Aimone incarne cette résistance marseillaise. » Zibeline

« Pourquoi les enfants d'immigrés se sentent si fortement attachés à leur ville ? Autant de questions et d'affects auxquels répond ce spectacle » Hommes & Migrations

« La prouesse est tenue : 50 minutes pour raconter 800 pages, une douzaine de siècles et une histoire universelle. » Marseille Internationale

 

Adaptation : Virginie Aimone & Jeremy Beschon / Mise en scène : J.Beschon / Comédienne : V. Aimone / Création lumière : Fabrice Giovansili / Régie lumière : Jean Louis Floro.

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 12:15
Retour presse... Radio projection

Et comme dit l'article : prochain rdv, le 14 octobre à l'Affranchi et en novembre au Théâtre de l'oeuvre pour l'Histoire universelle de Marseille !...

résa et info : manifesterien@gmail.com 

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 17:52
De Velten à Bernard du Bois : c’est la zone !

De Velten à Bernard du Bois : c’est la zone ! 

Conférence d'anthropologie urbaine

précédée par la radio projection : "Discussion sur le pas de la porte d'Aix..." 

 

Samedi 19 septembre  à 15h

au Centre social CCO Bernard du Bois

16 Rue Bernard du Bois, 13001 Marseille

par Marie Beschon

Entrée libre / Durée 30 m

Évènement maintenu sur inscription : manifesterien@gmail.com  

avec masques, gel et gestes barrières 

 

Transformer la ville en respectant l’existant : ainsi s’annonce Euroméditerranée. Mais qu’en est-il des terrasses de la Porte d’Aix ? Entre la chasse au centre-ville populaire et bigarré de l’ancienne mairie Gaudin et la thérapie de choc d’Euroméditerranée, se trouve une zone découpée au gré des projections urbanistiques et économiques de techniciens dévoués. L’îlot Bernard du Bois, l’îlot Velten, l’Arc de la Porte d’Aix : trois découpages sur papier qui bouleversent habitants et usagers. Trois morceaux de ville qui doivent présager du Nouveau Marseille : étudiant, moderne, attractif, « méditerranéen » ! Mais où sont donc passées les tuiles rouges et leurs trois fenêtres ? Que sont devenus les hôtels meublés et les vendeurs ambulants ? Contre, tout contre le centre-ville populaire historique de la ville, les aménageurs dessinent une nouvelle ville urbaine et dépolitisée… Dépolitisée ? Vraiment ?

 

Marie Beschon est chercheuse, attachée au collectif Manifeste Rien, sur les crayons et les tractopelles d’Euroméditerranée. Lors des journées du patrimoine.

 

Crédit photo "je t'aime odorante et désordonnée" : Élo Laquille et les Facteurs  d'Amour Marseillais.

 

+

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 15:59
Discussion sur le pas de la porte... d'Aix !

Discussion sur le pas de la porte... d'Aix !

Projection photo-radiophonique au Centre social CCO Bernard du Bois

samedi 19 septembre à 15h  / Durée : 30 min. 

Avec le collectif Babelsunciades, lors des journées européennes du patrimoine

Évènement maintenu sur inscription : manifesterien@gmail.com

masques, gel et gestes barrières respectés

 

 

 

Où sont les femmes dans la ville ? Dans Belsunce ? Comment l'arpentent-elles ? Qu'ont-elles à nous révéler ? Suite aux ateliers de discussions sur la place des femmes dans la ville et le quartier de Belsunce en particulier, Manifeste Rien et les femmes du Centre social CCO Bernard du Bois vous invitent à une projection-radiophonique questionnant ces traces et empreintes qu'impriment les villes et les voyages dans nos corps. Comment cela nous incite à l'ancrage ou à la fuite, et comment ces corps, ainsi marqués, forgent-ils l'identité même d'un quartier, d'une ville.

 

+ d’info sur l’atelier…

 

+

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 16:11
Aux enfants de poursuivre...

Les ateliers de conte et construction se sont clos vendredi 24 juillet. Leslie Laugero et Cyrille Laurent du spectacle « POLAIRE » ont partagé leur métier avec les enfants de la Porte d'Aix au Centre Social CCO Bernard Du Bois. C'est pour les enfants, nous l'espérons, le début de leur propre théâtre. Les 9 mini théâtres d'ombres et les 24 marionnettes réalisés lors de la semaine d'ateliers ne s'éparpilleront pas dans les appartements de chaque enfant, mais resteront au centre social. Car si le théâtre est un art, il est aussi un lieu. Les artistes ont donné les premiers outils de l'ombre et de la lumière, du cadre et du point de fuite, de la fabrication et de la manipulation. Aux enfants donc de poursuivre leur théâtre, ce lieu de l'utopie. Cette utopie qui se crée par le partage des connaissances, le respect de la fragilité et la transgression de l'imagination. Non celle « irréalisable » dont nous affublent et nous accusent les fervents de la rentabilité. Contrairement aux naïves attentes de certains, les enfants n'ont pas fait un spectacle en cinq jours (alors que nous mettons parfois deux ans à faire les nôtres !). Mais ils auront découvert ce que nous n'avons pas fini d'explorer : le plaisir pour soi et pour les autres des réalités de l'illusion. 
 

Rendez vous à la rentrée pour les premières de « Polaire ».
+ d'info sur le création en cours 
Avec le soutien de la DRAC PACA, lors des actions " Rouvrir le monde"

 

+

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
19 juillet 2020 7 19 /07 /juillet /2020 12:40

Du 20 au 24 juillet

l’équipe de « Polaire » est en résidence de création

au centre social  CCO BERNARD DU BOIS à Marseille,

avec le soutien de la DRAC PACA.

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 10:32
Mythologie, altérité et écologie...

Des résidences de création débutent cet été avec Polaire

+ d’info en cliquant ici

 

 

+

Partager cet article
Repost0
Published by Amandine Bouche